Don Winslow- La griffe du Chien

Mon avis

Voilà un livre magistral!
Si les deux cents premières pages m’ont flanqué la migraine tant j’avais du mal à situer les protagonistes, les faits et les enjeu, les six cents suivantes m’ont, sans que ce soit facile tant les neurones doivent turbiner, totalement conquise!

Quel travail d’investigation de la part de l’auteur!
Quel boulot pour construire cette fresque gigantesque sur le trafic de la drogue à la frontière américano-mexicaine, mais aussi sur le rôle des gouvernements américains de l’époque dont la lutte contre les cartels en Amérique Centrale est, quelque soit les dommages collatéraux, une priorité.

Mais surtout..
Don Winslow nous décrit sans filtre le rôle de la mafia, de la CIA, de l’Eglise, de la police, de l’armée, des milices d’extrêmes droites. Tous gangrenés par la corruption, les magouilles et sacrifices, et ce jusqu’aux plus hautes sphères du milieu politique. Une politique qui livre une guerre sans état d’âme certes contre la drogue mais dans une réalité plus dérangeante contre son ennemi juré, le communisme.
Imaginez un seul instant le Mexique et surtout ses huit milles kilomètres de frontière aux mains du parti..
Une lutte de tous les instants, une lutte de pouvoir et à n’importe quel prix !

Ce roman m’a énormément appris. Sous fond romanesque l’auteur nous raconte l’Histoire.
Certes il faut s’accrocher, il n’est pas toujours facile de connecter les faits décrits mais c’est passionnant! Impossible de ne pas prendre conscience du travail titanesque de l’auteur.. c’est magistral!

De plus aucun manichéisme dans cet opus; malgré le sujet, tous les protagonistes sont aussi attachants que détestables.
Sur huit cents pages, aucun ne laisse indifférent..

Le rythme est excellent; sans temps mort mais aussi sans repos.
Une dernière partie ne laissant aucun répit reconstitue le puzzle à partir des pièces éparpillées durant le récit de cet ouvrage monumental.

Une plongée passionnante dans le milieu des narcotrafiquants, de la politique aux hommes véreux qui se livrent une guerre sans merci.

Tous les avis sont dithyrambiques et je les rejoins.
Je conseille mais accrochez-vous!

Quatrième de couverture

L’agent de la DEA Art Keller, Seigneur de la frontière americano-mexicaine, a juré sur la tombe de son adjoint d’employer tous les moyens, légaux ou illégaux, pour mettre un terme au trafic qui inonde son pays.
Le Seigneur de la drogue Miguel Angel Barrera, puis ses neveux Adan et Raul répliquent dans le sang et écrasent quiconque, ami ou ennemi, leur barre le chemin.
Callan, un Irlandais né au cœur de la mafia new-yorkaise, devenu tueur, puis mercenaire presque malgré lui; le père Juan Parada, archevêque de Guadalajara, qui lutte auprès des plus hautes autorités de l’Église pour la survie de centaines de milliers d’Indiens anéantis par la guérilla, chassés de leurs terres, empoisonnés par les produits chimiques; son amie Nora, qui use de ses charmes tarifés et de son tempérament hors du commun pour faire et défaire alliances, marchés et compromis…
Tous jouent une partie mortelle sur un échiquier grand comme le monde. Depuis les jungles d’Amérique centrale, la Federacion Barrera distille un poison qui conduit à la folie des hommes. Ni la justice ni la foi ne veulent plus rien dire. L’instinct seul s’impose: celui qui tue, celui qui sauve.

Art Keller, le « seigneur de la frontière », est en guerre contre les narcotrafiquants qui gangrènent le Mexique. Adan et Raul Barrera, les  » seigneurs des cieux « , règnent sans partage sur les sicarios, des tueurs armés recrutés dans les quartiers les plus démunis. Contre une poignée de dollars et un shoot d’héroïne, ils assassinent policiers, députés et archevêques.

La guerre est sans pitié.

Note sur l’auteur

Don Winslow est un écrivain américain spécialisé dans le roman policier. 

Fils d’un sous-officier de la marine de guerre des États-Unis (United States Navy) et d’une bibliothécaire, il a grandi à Perryville, une petite ville de l’état de Rhode Island. 

À l’age de 17 ans, il part étudier le journalisme à l’Université du Nebraska, où il obtient un diplôme en histoire de l’Afrique. Il a ensuite beaucoup voyagé avant de s’établir à New York où il travaille, entre autres, comme gérant de cinéma. Il obtient également un master d’histoire militaire, puis rejoint un ami, photographe de safari au Kenya. Il a été guide de safari, organisateur de voyages dans le sud-ouest de la Chine, directeur de la production du Festival Shakespeare à Oxford, en Angleterre.

Avant de commencer une carrière littéraire, il a exercé pendant plus de quinze ans le métier d’enquêteur privé à New York puis en Californie, Nebraska, Caroline, et même en Europe. 

« Cirque à Piccadilly » (A Cool Breeze on the Underground), son premier roman, a été publié en 1991. Salué par la critique, il est nommé pour le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur premier roman.

Son livre culte, « La griffe du chien » (The Power of the Dog, 2005), revisite vingt-cinq ans d’histoire du trafic de drogue entre le Mexique et les États-Unis. En 2015, il publie le roman « Cartel » (The Cartel), suite de « La griffe du chien », qui met une fois encore aux prises Adán Barrera, cruel trafiquant mexicain, et Art Keller, incorruptible agent américain. Le roman reçoit le prix Mystère de la critique en 2017. Il achève sa trilogie en 2018 avec La Frontière.

Paru en 2017, « Corruption » (The Force) a suscité des critiques enthousiastes. Le réalisateur Ridley Scott est en train de l’adapter pour le cinéma. 

Deux de ses vingt romans, best-sellers traduits en une vingtaine de langues, ont été adaptés au cinéma: « Mort et Vie de Bobby Z. » (The Death and Life of Bobby Z, 1997), sous le titre « Kill Bobby Z », en 2007, et « Savages » (2010), réalisé par Oliver Stone en 2012.

Don Winslow vit avec sa femme dans une ferme à Solana Beach, dans le comté de San Diego, en Californie. Il est très engagé et actif sur Twitter contre l’actuelle administration républicaine américaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s