Cyril Carrère- Le quatrième Rassemblement

Mon avis

Efficace et surprenant !
Connaissez-vous? Avez-vous lu?

Si vous pensez lire un livre sur la finance ou magouilles financières c’est bien plus..

Si vous espérez des gentils et des méchants détrompez-vous, vous n’êtes pas au bout de vos surprises..

Et si vous démarrez le roman tranquillou, vous vous prenez alors un coup poing qui lance le récit sur les chapeaux de roues …
Les pages se tournent dès lors frénétiquement jusqu’au final bien orchestré.
Un final dont le lecteur présage peut être un peu trop, mais qui n’enlève rien au plaisir livresque.

Des protagonistes bien construits loin d’être bien lisses aux comportements assez surprenants..

D’autre part ayant lu précédemment Grand Froid l’auteur nous offre ici un opus avec une plume et une construction narrative de meilleure facture.
Ça reste certes mon point de vue mais la plume a gagné en caractère, c’est plus ciselé, c’est plus précis et plus dynamique.
L’auteur se démarque aussi en trouvant son style avec une construction narrative plus osée, bien moins conventionnelle.
Le récit est plus audacieux et plus énergique ; il y a prise de risques et c’est bien ! Pour le coup c’est un pari gagné !
Un auteur qui je trouve a pris son envol et va gagner de la hauteur. À suivre très certainement !

Dans le monde du thriller, la maison d’édition Cosmopolis fait son petit bonhomme de chemin et force est de constater que rien n’est laissé au hasard.
On y retrouve des auteurs dont le travail et la qualité sont au rendez-vous dans leurs écrits.

Cyril Carrère en fait donc dorénavant partie.
Bravo à lui et au plaisir de lire un nouvel opus.

Quatrième de couverture

Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille.
Un coup de maître.

Visalia, Californie centrale.

William, l’homme d’affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l’a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l’aide d’un fonds privé sans en avertir ses associés. 

Quand Carl, l’avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d’Educorp, ce qu’il découvre va l’aspirer au cœur d’un engrenage incontrôlable.

Philip s’active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.

Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l’occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s’annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.

Note sur l’auteur

Auteur du Glas de l’innocence et du très remarqué Grand froid (La Mécanique Générale, 2020), inspiré de faits réels, Cyril Carrère s’est imposé dès ses premiers romans comme un expert en rebondissements littéraires.

Né à Metz en 1983, pharmacologue de formation, il partage sa vie entre la France et le Japon, où il vit depuis 2018. 

Et c’est effectivement au voyage que nous invite son troisième roman, Le Quatrième Rassemblement (Cosmopolis, 2020).
Dans ce voyage Californien, dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, c’est avec une extrême habileté et par une écriture hautement cinématographique, que Cyril Carrère met à vif de terribles rouages lorsqu’arrive le pire.

Erin (2021), le prequel du Quatrième Rassemblement, paraît quant à lui sous forme de nouvelle en mai 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s