Franck Bouysse- Né d’aucune femme

Mon avis

▪️Un coup de génie ce roman !
Et pour ma part un énorme coup de cœur !

Un coup de cœur pour cette histoire excessivement bien construite, loin d’être facile à lire tant la noirceur est à son paroxysme mais une histoire tellement prenante, poignante et humaine ..
Les cent dernières pages sont justes parfaites, tous les fils conducteurs se rassemblent pour se concentrer en un final explosif et empreint d’une rare émotion !

Un coup de cœur pour une plume et une narration qui frôlent la perfection.. Franck Bouysse est incontestablement un magicien des mots!

Et surtout plus que tout, un énorme coup de cœur pour Rose un personnage haut en couleur qui marque les esprits, qui fait saigner les cœurs même les plus endurcis.
Je suis loin d’oublier cette force de la nature, cette jeune fille au courage peu commun face à l’abject..
J’ai tellement eu le cœur lourd pour elle et je reste meurtrie au plus profond de mes tripes de tant de souffrance, une souffrance telle que tout un chacun en perdrait la raison …
Un livre qu’il ne faut plus présenter tant il a fait parler de lui …
Comment suis-je passée aussi longtemps à côté de cette pépite ?

Je rejoins avec Buveurs de vent, son dernier né, et ce petit bijou les plus fervents admirateurs de Franck Bouysse. Il peut compter une lectrice de plus parmi ses rangs et pour ma part un auteur que je ne suis pas prêtre d’oublier et suivrai de près ..
Pour le coup je suis pourtant bien loin de mes polars habituels… Force est de constater qu’avec un livre de ce gabarit je confirme que la littérature blanche peut me faire vibrer tout autant que les excellents polars. Et en toute honnêteté parfois bien plus !
Un livre qui sort des sentiers battus et si vous ne connaissez pas, ne faites pas comme moi, n’attendez pas pour le lire au risque de passer à côté de cette perle littéraire..!▪️

Quatrième de couverture

« Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose. »

Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. 
Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec ‘Né d’aucune femme’ la plus vibrante de ses oeuvres. 
Ce roman sensible et poignant confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l’âme humaine.

Note sur l’auteur

Franck Bouysse est un écrivain français, auteur de romans policiers. 

Après des études de biologie, il s’installe à Limoges pour enseigner. Professeur dans un lycée technique, il se lance en 2004 dans l’écriture avec la publication du roman, « La paix du désespoir », dans lequel il s’attache déjà à la psychologie de ses personnages.

Il récidive quelques années plus tard, en 2007, avec son premier roman noir « L’entomologiste » qui est publié chez un éditeur limougeaud Lucien Souny. 

Dès 2008, paraît « Le Mystère H. », chez Les Ardents Éditeurs, jeune maison d’éditions de Limoges. Avec ce titre, il entame une trilogie avec un « roman d’aventure qui revisite les grands mythes des romans noirs autour de la figure énigmatique du personnage de H. ». L’intrigue se situe à la fois dans les villes de Limoges et… à Londres, où se déroule plus précisément le second opus paru en mars 2010, « LHondres ou les ruelles sans étoiles ». 

En 2013, il déniche une maison en Corrèze, à quelques kilomètres des lieux de son enfance. Il achète la maison qu’il passera plus d’une année à restaurer. Un projet romanesque d’ampleur prend forme dans son esprit.

« Grossir le ciel » paraît en 2014 à La Manufacture de livres et, porté par les libraires, connaît un beau succès. La renommée de ce roman va grandissant : les prix littéraires s’accumulent, notamment le Prix Polar Michel-Lebrun 2015, le Prix Polars Pourpres 2015 et le Prix SNCF du polar 2017. Au total, près de 100 000 exemplaires seront vendus. 

Suivront « Plateau » (2015, Prix Chapel 2016 et 
Prix des lecteurs de la ville de Brive 2016), puis « Glaise » (2017), dont les succès confirment l’engouement des lecteurs et des professionnels pour cette œuvre singulière et puissante. 

Il a reçu le prix Babelio de Littérature française 2019 pour « Né d’aucune femme » (La Manufacture de livres), Grand Prix des lectrices Elle – Policiers – 2019.

En 2020, il publie « Buveurs de vent ».


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s