Jérôme Loubry- De soleil et de sang

Mon avis

▪️Encore une fois Jérôme Loubry a su combler mes attentes.
À nouveau j’ai été séduite par sa plume et par une construction narrative faite d’intrigues qui s’entremêlent, se percutent et se rejoignent pour s’emboîter parfaitement..
Encore une fois, Jérôme Loubry a su se renouveler en nous offrant un opus totalement différent.
Certes une prise de risque, mais c’est un pari gagné…

Pour le coup la dimension de son roman n’est pas juste l’enquête en soi ou la psychologie des protagonistes mais le pays Haïti; sous fond de religion vaudou Jérôme nous dépeint la beauté de l’île mais surtout ses dérives; ses magouilles politiques, la corruption à tous les niveaux mais aussi le rapt d’enfants vendus aux riches européens ou américains via des orphelinats totalement illégaux.
Il parle avec beaucoup de pudeur de toute la problématique de ces enfants communément appelés « restavek » vendus par leurs parents dans l’espoir et l’illusion d’une vie meilleure pour eux qui seront hélas sous le joug d’un esclavage moderne.

Avec donc comme toile de fond l’île de Haïti l’auteur va articuler son intrigue sur deux temporalités; 1984 et 2010, quelques jours avant le séisme..
Je me suis à nouveau laissée entraîner par l’histoire,  parfois un peu perdue mais confiante du chemin à parcourir jusqu’au final. Car avec Jérôme rien n’est jamais clair avant la fin! Il aime vous perdre dans les méandres de son récit pour mieux vous surprendre …
Peut-être un peu moins qu’à l’accoutumée mais j’ai tellement adoré la dimension sociale concernant Haïti que j’ai tout autant apprécié ce petit dernier né que les précédents romans.
Un plaisir lecture qui se renouvelle à chaque tome cher Jérôme Loubry
J’adhère au style depuis Les chiens de Détroit et j’en redemande. ▪️

Quatrième de couverture

Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de « crimes vaudous ».
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’oeuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la « Tombe joyeuse ».
Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

Note sur l’auteur

Jérôme Loubry est un écrivain français.
Il a travaillé à l’étranger et écrit des nouvelles tout en voyageant. 

En 2017, il publie son premier roman, « Les chiens de Détroit », récompense par le prix Plume Libre d’argent en 2018.

« Le douzième chapitre », son deuxième thriller paru en 2018, reçoit le prix Polar de Mauves-en-noir.

Une réflexion sur “Jérôme Loubry- De soleil et de sang

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s