Vincent Hauuy- Survivre

Mon avis

▪️Roman d’anticipation qui se déroule en 2035.
Et un avis en demi-teinte pour cette lecture.
Un postulat de départ pourtant intéressant : une émission de télé-réalité sur le thème de la survie qui, d’un premier abord, cache d’autres objectifs.
L’intrigue nous entraine ainsi dans un futur relativement proche et effrayant de réalisme;
malgré les nombreuses alertes lancées, faute d’efforts, la grande catastrophe écologique a bien eu lieu et le monde s’en trouve drastiquement changé…

A ce stade le roman me plait mais là où je commence à coincer, c’est que les thèmes abordés au fil de la lecture deviennent trop nombreux; survivalisme, télé-réalité, intelligence artificielle, écologie, un zeste de pandémie… et à vouloir mélanger trop d’ingrédients dans un plat, au final aucune saveur ne prédomine.
Si chaque sujet traité dans leur individualité interpelle et fascine ; les mélanger un peu de manière désordonnée à travers une intrigue qui part un peu en vrille, leur fait perdre tout l’attrait ou tout l’intérêt qu’on devrait leur porter.
On parle un peu de survie à la Hunger games à travers L’œil de Caine de Patrick Bauwen avec une touche de IA qui fait penser à M, le bord de l’abîme de Bernard Minier …
A vouloir tout aborder on survole sans approfondir.
Et pourtant je ne minimise pas le travail accompli par l’auteur qui est sans conteste.
De plus, et c’est tout à son honneur, Vincent Hauuy est sorti de sa zone de confort du polar classique afin de faire passer un message (une grande mode d’ailleurs chez les auteurs) ou du moins nous pousser à réfléchir sur sa vision d’un futur peu engageant si rien ne change ..

Dire que je n’ai pas aimé est faux mais j’ai été déçue par une intrigue somme toute un peu légère et fort alambiquée qui sert un condensé d’idées chacune peut-être pas assez exploitée.
Pour ma part je n’ai pas été convaincue.
Et vous ? ▪️

Quatrième de couverture

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

Note sur l’auteur

Vincent Hauuy est un concepteur de jeux vidéo, romancier et scénariste.
Il est titulaire d’un master en information et communication à l’Université de Metz en 2000.

« Le tricycle rouge », son premier roman, a obtenu le Prix VSD-RTL du meilleur thriller français 2017. Il récidive avec une nouvelle enquête, « Le brasier », publié en 2018. 

« Dans la toile » est paru en 2019.

« Survivre » sorti le 19 mars 2020 quelques jours seulement après le confinement en France pour lutter contre l’épidémie de Covid.

Vincent Hauuy a vécu avec sa famille à Montréal, au Québec, où il a travaillé dans le monde du jeux vidéo, de 2012 à 2018. Il vit maintenant au Portugal. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s