Antoine Renand- Fermer les yeux

Mon avis

▪️Un bon moment lecture mais comme un p’t truc qui me manque..
.
▪️ J’ai été relire mon avis sur le premier opus de l’auteur L’empathie et je le comparais à un bon plat mais manquant de certaines saveurs..
Force est de constater que je réitère le même type d’avis mais pas pour les mêmes raisons..
.
▪️Si l’intrigue bien tordue est pour le coup bien plantée dans la réalité loin du rocambolesque, si les trois personnages principaux sont à nouveau très forts mais plus réalistes…le bémol pour cet opus qui m’a poursuivi tout le long de ma lecture est cette impression d’histoire décousue..
Une histoire construite en différentes séquences qui ne sont pas toujours placées au moment opportun du récit ..
L’intrigue est excellente mais j’ai été quelques peu déroutée par la construction narrative qui ressemble à une succession de scènes de film..
Ce livre étant initialement un scénario j’ai trouvé écho à mon sentiment..
.
▪️Autre petit bémol; si la fin est crédible et porte la tension à son maximum, un bouquet final sur les vingt dernières pages ça fait un peu court ! Trop court !
Je me suis alors posée cette question; pourquoi cette fin n’était-elle pas en amont et ensuite exploitée de manière à faire décoller le roman dans une autre dimension?
.
▪️Ça reste malgré tout une bonne lecture .
J’ai particulièrement apprécié le personnage très charismatique de Nathan qui n’est pas sans rappeler un auteur bien connu et apprécié des lecteurs.
La thématique des erreurs judiciaires au centre du débat passionne tout le long du récit. La rédemption y trouve aussi une jolie place.
.
▪️Nous voilà donc avec un bon roman mais qui pour ma part me laisse un sentiment un tantinet mitigé. Il m’a manqué le petit truc en plus ..
Les sujets pertinents sont brûlants,  sont bien traités mais pas assez exploités à mon goût .. J’en voulais plus.
Le roman pourrait gagner en qualité si il gagnait en épaisseur; j’entends par épaisseur, densité de contenu.
.
Sans vouloir juger je dirais juste cher Antoine que tu dois oser déployer tes ailes et t’envoler pour des contrées certes plus risquées, qui demanderont pas mal d’heures de vol mais qui seront d’autant plus palpitantes..
.
Mon avis est sincère et n’engage que moi.
Le travail de l’auteur n’est pas mis en cause et je continuerai à te suivre avec grand plaisir.

Quatrième de couverture

Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt. Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série. Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice. Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose… »

Note sur l’auteur

Antoine Renand est un scénariste, metteur en scène et écrivain français.
Antoine Renand a écrit et mis en scène des courts-métrages, primés en festivals et diffusés à la télévision. 
Il est l’auteur de plusieurs scénarios de longs-métrages en cours de production. 

Après « L’Empathie » (2019), son premier roman, il publie, en 2020, « Fermer les yeux ». 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s