Robert Pobi- City of Windows

Mon avis

Un auteur et un livre qui ont ravi mon esprit, mes sens et par la même occasion mon addiction…😊
📚
Une découverte pour ma part avec ce troisième tome de Robert Pobi.
Le contact entre sa plume et ma sensibilité s’est établi directement .. J’ai aimé le genre et le style littéraire, la progression de son intrigue et j’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour ses personnages..
Le texte est bien construit, il est intelligent, le suspens est bien dosé et l’ambiance tout aussi convaincante.. un quasi sans faute 😊.
Les addicts comme moi y trouveront leur compte!
📚
À New York pendant l’hiver, lors d’une tempête, un sniper insaisissable élimine des policiers un à un. Qui pourra l’arrêter ?
Lucas Page a un talent particulier; il quadrille l’espace, il lit les angles et en calcule les trajectoires… serait-ce la seule personne susceptible de faire ce dont la puissance informatique du Bureau n’est pas capable : trouver le sniper..?
📚
J’ai tout de suite adoré le contexte météo qui vous coince de la première à la dernière page dans cette ambiance de froid et d’isolement .. New York, cette ville insaisissable paralysée la veille de Noël par les congères et la neige qui ne cesse de tomber ..

Beaucoup d’attachement aussi pour ce Lucas Page un homme au grand cœur, surdoué pour les mathématiques et cabossé au sens propre par son ex-vie au FBI..
Attachement mais aussi beaucoup d’empathie tout le long du roman ; on en vient à craindre pour lui et sa famille …

Une plume agréable et très cinématographique qui vous cale comme un bon film au fond du fauteuil dans l’attente presque fiévreuse d’une fin inattendue…
Vous l’avez compris; Robert Pobi vous entraîne comme un chef d’orchestre talentueux dans une intrigue totalement addictive, sans temps mort, sans description excessive jusqu’au final, certes peut-être un chouïa irréaliste mais qui n’enlève rien au plaisir livresque.


Voilà donc un très très bon moment lecture pour ma part qui appelle les précédents livres de l’auteur que je me ferai un plaisir de découvrir dans un avenir proche ..

Quatrième de couverture

À New York pendant l’hiver, un sniper insaisissable élimine des policiers un à un. Qui pourra l’arrêter ? 
Attention page-turner signé Pobi. 

Alors que New York est paralysé par la tempête de neige la plus épouvantable de son histoire, un agent du FBI est tué au volant de sa voiture par un sniper réalisant un coup quasi impossible. Incapable de comprendre d’où le tir est parti et pressé par la tempête qui efface les preuves à grands pas, Brett Kehoe se tourne vers le seul homme à même de lui venir en aide : l’ancien agent Lucas Page. Son talent surnaturel pour la lecture des scènes de crime, de même que sa compréhension des angles et des trajectoires, font de lui la seule personne susceptible de faire ce dont la puissance informatique du Bureau n’est pas capable : trouver la planque du sniper. D’autant que le meurtre s’avère rapidement n’être que le premier d’une série d’exécutions méticuleuses.

Note sur l’auteur

Inlassable voyageur, Robert Pobi est un écrivain canadien. Il a travaillé dans le monde des antiquités avant d’écrire son premier roman L’Invisible (2012), suivi de Les Innocents (2015), tous deux publiés chez Sonatine Éditions.
Ses romans sont traduits dans plus de quinze pays. Durant son temps libre, il pêche, se passionne pour l’art américain du XXe siècle et écoute Motörhead.

L’invisible (Bloodman, 2012) est son premier roman.

Il vit à Montréal. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s