Sophie Loubière- Cinq cartes brûlées

Mon avis

Sophie Loubière une magicienne des mots …
📚
Sophie nous offre un livre purement psychologique et de haute voltige côté plume … Je ne peux que reconnaître le travail fourni par l’auteure pour une qualité littéraire rare …
Mais, et oui,  pour ma part il y a un mais .. je pense être passée à côté !
📚
Laurence, dit Lolotte, jeune fille au parcours atypique, détruite mais aussi destructrice…
Un profil complexe car .. un frère tyrannique qui ne cesse de la harceler, un père soupçonné d’inceste, un profil sportif intéressant et hélas une nourriture qui devient le refuge.
Obésité morbide, descente aux enfers … jusqu’à quel point une névrose peut-elle affecter un comportement ?
📚
Si l’écriture de Sophie est splendide, travaillée certes, la narration m’a pour le moins déroutée .. Comme un jeu de devinettes..
Des mots ou des phrases tellement riches de sens, que passer à côté laisse un trou dans l’intrigue ..
Comme si certains faits sont laissés à l’appréciation ou du moins nécessitent réflexion..
En fait je ne sais pas ! J’ai eu comme l’impression qu’il me manquait des éléments pour rendre ma lecture fluide et limpide … comme si je passais des chapitres…
Un livre avec beaucoup de sous-jacents ..
Alors étais-je trop fatiguée et peu enclin à ce type d’exercice ?
Dans le même sens une fin très noire mais sans vrai réponse.. peut-être ai je loupé quelque chose ?
Constat, je suis clairement passée à côté !
📚
Un avis donc en demi teinte car si l’intrigue ne m’a pas convaincue et si j’étais toujours dans l’attente d’un rebondissement, d’un inattendu dans le récit,  j’ai apprécié fortement le texte, la poésie des mots posés par l’autrice. Sophie est douée et son travail est incontestable.
J’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour cette lolotte . Un personnage haut en couleur auquel on s’attache.
Alors bravo et dommage pour moi..

Quatrième de couverture

Laurence Graissac grandit aux côtés de son bien-aimé frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler de jour en jour et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures ancrées à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin absolu. Mais, Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer à tout jamais… 

Thriller psychologique d’une rare intensité, Cinq cartes brûlées va vous plongez au cœur d’une manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.

Note sur l’auteur

Sophie Loubière est une écrivaine, journaliste et productrice de radio française.

À seize ans, elle fait ses premiers pas d’animatrice et de pigiste sur des radios libres nancéiennes, notamment Radio Anthracite et Rockin’Chair. Elle se consacre également au piano et compose. Elle suit des études littéraires en Lettres Modernes option Audiovisuel à la Faculté de Nancy. À dix-neuf ans, elle est recrutée par Radio France Nancy devenue France Bleu Sud Lorraine et se forme au métier de reporter et à celui d’animatrice. Elle présente un magazine consacré au cinéma et écrit des fictions radiophoniques inspirées de scénarios de films noirs américains des années 1940.  
En 1993, elle remporte le concours imaginé et promu par Roland Dhordain « Les enfants d’Inter » et est engagée par France Inter sur la grille d’été. Elle se voit confier l’écriture de dramatiques lues par le cinéaste Claude Chabrol pour lesquelles elle remporte le prix SACD Nouveau Talent Radio en 1995. Elle commence alors une véritable carrière à la radio. 

Passionnée d’écriture, elle est à l’origine de fictions pour Patrick Liegibel (« Nuit noire, nuit blanche ») et pour « Les petits polars » de France Bleu. Elle a produit pour France Culture des portraits de compositeurs (Gabriel Yared, Philippe Sarde, Nicola Piovani, Antoine Duhamel) et émissions thématiques (« Chemins de la musique » et « Surpris par la nuit »). Elle a élaboré deux feuilletons radiophoniques de 100 épisodes (« Le secret du coffre rouge ») et 50 épisodes (« Le Mystère Mornefange »), écrits en collaboration avec l’auteur de BD Didier Savard. Elle a aussi travaillé pour la télévision (Forum, Canal+, Mezzo, Cuisine.TV), ainsi que dans le journalisme de presse écrite, chroniquant des bandes originales de films pour les magazines Rolling Stone, Synopsis, Ciné Live et Musique Info Hebdo. 

De 2000 à 2005, sur les ondes de France Inter, elle anime sur la grille d’été, « Dernier parking avant la plage » puis « Parking de nuit » (2006-2010). Sur France Info elle chronique le dimanche des « polars » de 2006 à 2010. 

En 2010, elle décide de se consacrer à son œuvre de romancière: en avril 2011 sort, au Fleuve noir, « L’Enfant aux cailloux », un roman noir inspiré par sa propre mère, qui remporte cinq prix littéraires dont le prix du polar lycéen d’Aubusson 2016.

Sophie Loubière est élue Administratrice Radio à la SACD de 2014 à 2017. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s