Anonyme- L’oeil de la lune

Mon avis

Deuxième saison du Bourbon Kid ….
Derrière son anonymat un auteur qui se lâche.. Un abruti qui est lu sans doute par d’autres abrutis ou au mieux par une bande de nazes ayant fumés peut être la moquette ou au mieux par une populace de lecteurs qui apprécie des intrigues franchement écrites pour des débiles dégénérés 🙊🙊😂… oups…
Et pauvre bipède que je suis; encore une fois j’en fais partie et encore une fois j’ai kiffé… 🤪 ….Moins désopilant peut être car l’effet surprise n’est plus à son comble comme dans le premier opus mais tout aussi dingo !! 🙈

Vous l’avez compris de l’humour bien noir mélangé à du gore ultra, une bonne dose de fantastique mais aussi de fantaisie impromptue, un vocabulaire minimaliste, une histoire qui bringuebale … et ça vous donne un Tarantino version papier …

.En toute honnêteté cela ne plaira pas à tout le monde ! Non pas que vous n’ayez pas le sens de l’humour mais j’insiste; à prendre absolument au second degré ! au risque de trouver ça complètement stupide et bourrés de clichés plus cons les uns que les autres .. Dans le cas contraire c’est une franche rigolade, un lâcher prise comme on en connaît peu..

Alors pour ma part, ai-je aimé ?
Un coup de cœur ?
Oui j’ai aimé et non pas de coup de cœur, du moins pas comme pour le premier opus découvert il y a peu, qui m’avait complètement emportée dans ce style déjanté à la hauteur de la folie de l’auteur …
Alors quid de ce deuxième opus ? Une continuité du premier sans réelle variation donc oui peut être moins drôle mais encore plus fou et plus gore ..Accrochez-vous…Pas de coup de cœur mais bien ferrée par la série car il me plait cet abruti de Bourbon Kid ! Impossible de ne pas lire le numéro trois après avoir repris mes esprits histoire de ne pas sombrer … Affaire à suivre donc !

Quatrième de couverture

Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud où sommeillent toujours de terribles secrets. Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid devient la proie d’une brigade très spéciale, une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater sous peine d’une impitoyable vengeance. Si vous ajoutez à cela la mystérieuse disparition de la momie du musée municipal et le kidnapping d’un patient très particulier de l’hôpital psychiatrique, vous comprendrez que la nuit d’Halloween à Santa Mondega risque, cette année, de marquer les esprits…

Avec Le Livre sans nom, diffusé sur Internet avant de devenir l’un des premiers ouvrages cultes du siècle nouveau, un auteur anonyme nous donnait pour la première fois l’équivalent littéraire des films jubilatoires et explosifs de Quentin Tarantino ou de Roberto Rodriguez. Avec L’Oeil de la Lune, le même auteur, toujours aussi anonyme et déjanté, revient sur les lieux du crime pour un nouvel opus, tout aussi inclassable, de cette saga survoltée et jubilatoire.

Note sur l’auteur

L’originalité du livre tient au caractère anonyme de l’auteur. « Nous ne savons réellement pas qui il est », explique Marie Misandeau, éditrice chez Sonatine. Ce qui n’empêche pas les internautes d’émettre des hypothèses sur l’écrivain. Certains, par exemple, penseraient à Tarantino du fait du caractère « badass » du livre.

Une réflexion sur “Anonyme- L’oeil de la lune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s