Céline Denjean- La fille de Kali

Mon avis

À nouveau, découverte d’un auteur, découverte d’une plume, d’un style et j’adhère..Un premier volet assez bien réussi des enquêtes de la capitaine de gendarmerie Eloïse Bouquet. 
Particularité de l’intrigue; une, plutôt qu’un serial killer, choix assez rare dans le monde du polar ..et fallait-il que cela tienne la route….Et bien oui ! le pari est tenu, Céline Denjean nous livre une enquête intelligemment bien ficelée qui, même avec un zeste de rocambolesque, tient la route.

Une tueuse style mante religieuse. Après l’amour elle décapite ses partenaires! Trois enquêtes, trois pistes menées par une journaliste, un détective privé et notre capitaine de gendarmerie ..

La plume très agréable de l’auteure avec une pointe d’humour nous embarque avec beaucoup de facilité. Le roman est certes épais mais sa lecture est fluide.. la découpe du récit en chapitres courts en alternance avec nos trois protagonistes crée un jeu dans le suspense qui est excellent!.
Joli travail sur la psychologie des personnages, jolie incursion dans la mythologie hindoue .. on shake le tout et ça vous donne un polar bien réussi.
Pas de final inattendu mais un recoupement des trois fils rouges. C’est bien amené, c’est cohérent..
Une auteure à surveiller et cela pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.
Enchantée de ma découverte j’ai donc commandé dans la foulée à Père Noël le deuxième de la série Le Cheptel; souhait qui d’ailleurs a été exaucé 😉

Quatrième de couverture

Toulouse : Éloïse Bouquet, de la Section de Recherches de la Gendarmerie, découvre Maurice Desbals, un ingénieur a priori sans histoire, dont le corps décapité a fait l’objet d’une macabre mise en scène : sur le mur, un swastika tracé avec le sang de la victime et, au pied du lit, un tas de piécettes et des pétales de fleurs faisant penser à une offrande. La tête du défunt, quant à elle, demeure introuvable…

Vengeance, règlement de comptes, acte de barbarie à connotation sectaire ?

Alors que l’enquête peine à démarrer, un meurtre identique est perpétré un mois plus tard à quelques kilomètres de la ville rose. Le spectre redouté d’une tueuse en série s’inspirant de la déesse Kali se matérialise alors…

Tandis que le capitaine Éloïse Bouquet et son équipe, aidés par un profileur, tentent de remonter la piste de cette psychopathe hors norme, Amanda Kraft, jeune et ambitieuse journaliste d’investigation, et Danny Chang, détective privé enquêtant de son côté sur un prétendu suicide, mènent chacun de leur côté des enquêtes parallèles qui vont les mener jusqu’à l’antre de la tueuse…

Note sur l’auteur

Céline Denjean est toulousaine. Ses grands-parents, anciens libraires, lui ont transmis le goût des livres. Après avoir travaillé dans le domaine social, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. Son premier roman, Voulez-vous tuer avec moi ce soir ?, a paru chez Nouvelles Plumes en 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s