Jérôme Loubry- Les refuges

Mon avis

Et bien voilà une intrigue qui vous explose les méninges!
J’étais déjà séduite avec les deux précédents romans de l’auteur Les Chiens de Détroit et Le Douzième Chapitre, me voilà d’une part totalement addict au style, mais surtout voilà une plume qui arrive de par sa construction narrative différente, originale et parfaitement maîtrisée à me surprendre ! Chose rare… et donc plaisir livresque garanti!
Un conseil; arrêtez de me lire (ou tout autre avis) et entamez ce livre sans même vous pencher sur la quatrième de couverture …Moins vous en saurez au plus votre lecture sera jouissive…

Toujours là ? bah j’en dirai le moins possible …

Pitch en deux mots.
Une île grise et froide …Une jeune fille qui débarque suite au décès de sa grand-mère…Une poignée d’habitants vivant en autarcie …C’est sans compter qu’ils ne pourront jamais quitter l’île .
Mais quel secret bien gardé cachent-ils? et quelle est cette peur primale qui les terrifie?

Faux-semblants ! Méfiez-vous! L’auteur va vous surprendre et pas qu’un peu … Vous serez manipulé de bout en bout avec un récit qui se réécrit tout le long … Des certitudes? Elles seront balayées de chapitre en chapitre … L’auteur n’a qu’un objectif, vous bluffer ! Et il y arrive . Aguerrie par de nombreuses lectures du genre il m’a quasi eu jusqu’au bout …
Je confirme les nombreux avis élogieux de cette prouesse narrative.
Excellente montée en puissance de l’auteur avec ce troisième opus !
Brillant et déstabilisant, l’évasion livresque pleine de tensions mais aussi d’émotions est à votre porte !
Vous l’avez compris; amateurs de thrillers psychologiques je ne peux que vous le conseiller.

Quatrième de couverture

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

Note sur l’auteur

Nationalité : France 
Né(e) à : Saint-Amand-Montrond ,  1976

Jérôme Loubry est un écrivain français.
Il a travaillé à l’étranger et écrit des nouvelles tout en voyageant. 
Il a déjà écrit « Prison Dichotome » (2013) et « Le sourire des morts » (2014). 
En 2017, il publie son premier roman, « Les chiens de Détroit », récompense par le prix Plume Libre d’argent en 2018.
« Le douzième chapitre », son deuxième thriller paru en 2018, reçoit le prix Polar de Mauves-en-noir.
Il vit à Valensole dans les Alpes-de-Haute-Provence.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s