A.J. Finn- La femme à la fenêtre

Mon avis

Thriller domestique d’un genre hélas à l’identique aux autres !…
Absolument rien de nouveau dans sa construction narrative .. A savoir, on oublie le duo d’enquêteurs complexés et le serial killer au profit d’une héroïne, tout aussi mal dans sa peau, qui traque, mais que personne ne croit, un tueur caché parmi les voisins ou les proches !
Gone girl ou les Apparences, La fille du train, Une fille parfaite, La veuve , La maison …bref pléthore de ce genre littéraire … et bien ici c’est tout pareil !
Alors si vous adorez, foncez vous serez comblé… si par contre ça commence à vous agacer passez votre chemin!
La résolution de l’intrigue se fait comme à son habitude sur les cinquante dernières pages, certes bien ficelée mais ça fait long à attendre …
Lecteur occasionnel de polars un genre qui plait, et les maisons d’édition l’ont bien compris, mais pour ma part ça commence à ressembler à un plat réchauffé …

Anna Fox, femme de 39 ans , toujours un verre de Merlot à la main, passe son temps à espionner ses voisins ou à visionner de vieux films en noir et blanc…
Pour cause, Anna est agoraphobe.
Accro aux médicaments , au vin elle est incapable de sortir de sa phobie alors qu’elle est pédopsychiatre. Un comble!
Témoin indésirable d’un meurtre, est-ce une création de son esprit perturbé ou la réalité?
Difficile de se faire entendre quand sa crédibilité est au point zéro!

Alors oui je me suis noyée dans les longueurs répétitives de l’état psychologique d’Anna , et peut être aussi dans son merlot …
L’intrigue peine à susciter une réelle angoisse et le suspens est trop peu présent de par un scénario prévisible.
Je ne rejoins donc pas les avis dithyrambiques de la quatrième de couverture et si seule l’identité du coupable m’a surprise, cela n’a pas suffi à donner du piquant à ma lecture que je qualifierais d’agréable mais sans plus.

Quatrième de couverture

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bétabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russel – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

«La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu’il est impossible de lâcher. » Stephen King
« Stupéfiant. Palpitant. Finn nous offre un thriller digne de ce nouveau millénaire. » Gillian Flynn
« 10/10 sur l’échelle du twist ! » Val McDermid
« Une oeuvre sombre au dénouement époustouflant. » Ruth Ware

Note sur l’auteur

Nationalité : États-Unis 
Né(e) à : New York ,  1979
Biographie : 

A. J. Finn, de son vrai nom Daniel Mallory, est éditeur et auteur. 

Il a collaboré à plusieurs journaux et magazines parmi lesquels Los Angeles Times, Washington Post et le supplément littéraire du Times (UK).

Il travaillait pour l’un d’eux, William Morrow (une subdivision de Harper Collins), depuis plusieurs années. Il en était même devenu le vice-président. Mais personne dans l’entreprise ne savait qu’il avait cédé aux démons de l’écriture.

Avec son premier roman « La femme à la fenêtre » (The Woman in the Window, 2018), il a fait une entrée fracassante dans le monde du thriller. 

Vendu à plus de trente-huit pays en un temps record, « La Femme à la fenêtre » s’annonce comme le phénomène éditorial de 2018. Une adaptation cinématographique est en cours, avec Amy Adams, Julianne Moore et Gary Oldman.

A. J. Finn a vécu dix ans en Angleterre avant de retourner s’installer à New York.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s