Emily Koch- Il était une fois mon meurtre

Mon avis

Un livre différent, troublant, somme toute assez audacieux et qui m’a relativement bien plu.
En trois mots, un huis clos infernal …

Une chambre d’hôpital.
Alex, le personnage principal, féru d’escalade, victime d’une terrible chute est plongé depuis deux ans dans un coma. Considéré comme en état végétatif, il est pourtant conscient de son environnement!
C’est le Locked In Syndrome; les facultés cognitives d’Alex sont intactes, il distingue les variations de lumière, il entend et comprend tout! mais il ne peut ni bouger ni parler….
Coté intrigue; et si la chute n’était pas un accident?

Vous voilà plongé sur quatre cents pages dans la tête d’Alex.
Parallèlement à l’intrigue, qui pour ma part passe très vite au second plan, on vit surtout l’enfermement d’Alex dans son corps; ses inquiétudes, ses angoisses, ses espoirs, mais surtout son désarroi, immense, qui le tire vers une certaine fatalité et un questionnement inévitable ; se battre ou se laisser partir…. c’est terrifiant ! L’auteur se surpasse pour nous imprégner de toute l’impuissance de cet homme face aux douleurs physiques et psychologiques!
Coté intrigue, rien d’excitant …elle permet d’alimenter les dialogues des personnages pour accentuer l’insupportable; entendre parler nos proches sans filtre et sans pouvoir interférer …l’horreur!

Pour ma part, ne le positionnant pas vraiment comme un thriller, ne lisez pas ce livre dans l’espoir de rebondissements ou d’un pitch final explosif mais pour la qualité d’un huit clos sur un sujet peu commun . Bien écrit , bien abouti il porte à réflexion, pas toujours facile à lire car difficile de ne pas se projeter … et une fin de lecture dont je suis sortie troublée malgré tout ..

Quatrième de couverture

Comment élucider son propre meurtre ? Alex est dans le coma depuis deux ans, à la suite d’un accident d’escalade. Sa petite amie Bea, ses parents et sa soeur envisagent l’arrêt des soins comme il ne réagit à rien autour de lui. Mais en réalité, Alex est parfaitement conscient : son corps est certes inerte, mais son esprit est vif, et il entend tout ce qui se passe autour de lui. Quand un jour, Alex surprend deux policiers dans sa chambre, puis Bea se plaindre de se sentir suivie dans la rue, il comprend que le danger les menace tous deux.
En se replongeant dans ses souvenirs fragmentés, et au fil de phrases perçues ici et là, Alex commence à douter que sa chute n’ait été qu’un accident. Mais comment faire pour sauver sa peau, et celle de sa petite amie, en étant cloué à son lit d’hôpital ? 

Un thriller d’une grande intensité qui se lit comme un puzzle que l’on recompose, aidé d’un narrateur bouleversant, et unique en son genre. 

Note sur l’auteur

Emily Koch est auteure et journaliste. 

Son premier roman, « Il était une fois mon meurtre » (« If I Die Before I Wake »), publié en 2018, a connu un beau succès en Grande-Bretagne et a été sélectionné pour le prix Ian Fleming Steel Dagger

Elle vit à Bristol, en Angleterre.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s