Sébastien Dourver- Cool Killer

Mon avis

Mon Dieu …. Quel roman!
Un livre sarcastique, cynique, dérangeant, complètement déjanté … (ou cool, tout est question de point de vue haha … )
Du « Black Mirror » version papier!
Un livre qui va à l’encontre de tous les clichés aseptisés car c’est un livre qui dérange mais fascine…

Derrière la première de couverture au néon gentil, au titre peu inquiétant, se cache une histoire machiavélique … Le ton est donné assez rapidement, oubliez le monde des bisounours au profit d’une réalité bien plus morbide avec une intrigue qui monte crescendo jusqu’à son paroxysme.
J’étais loin de supposer le pitch final qui est explosif!
Jusqu’où l’homme, corruptible et fasciné par le mal, peut-il aller ?
Avec Cool Killer lâchez-vous, laissez libre cours à vos fantasmes les plus inavouables… et pourquoi pas anéantir les autres, vous, moi, la société par ce qu’elle a de pire; la violence!
Comment?
Caché derrière son ordinateur, dans l’anonymat des réseaux sociaux, tout est permis!
L’auteur renverse la vapeur et retourne ainsi la médaille des plus grands ; Facebook, You Tube, Internet, Intelligence artificielle, les médias ….Tous, au service de l’homme certes , mais ici, dans sa partie la plus noire ! Tout l’envers du décor, dans sa version la plus cauchemardesque possible. Accrochez-vous !

Alors aimé ou pas aimé?
J’ai dans un premier temps apprécié le cynisme de l’auteur, puis j’ai ressenti du dégoût , j’ai été dérangée voire choquée par certaines scènes et puis sur sa dernière partie j’ai été fascinée … Un scénario implacable qui glace le sang ! Alors oui j’ai apprécié ma lecture mais dans sa globalité.

A conseiller ou pas ?
Difficile de me prononcer …
Amateur de la série pré-citée cela peut vous plaire ..
Amateur des livres Le Vide ou Hell.com de Patrick Senécal cela va vous titiller..
Alors je dirais juste, âme sensible soyez prudent et lisez ce livre en adulte consentant … et même si la limite entre fiction et la réalité peut être parfois bien mince, cela reste une fiction.
Donc bonne lecture… et restez COOL !

Quatrième de couverture

 » Avant, j’aimais bien aller au travail. Voir tous ces gens malheureux, ça m’émerveillait. On croise un mec dans l’ascenseur, il a l’air au bord de l’abîme, alors on lui demande si ça va et il répond :
– On fait aller.
?Et il sort à son étage, drapé de mystère. Il s’éloigne vers son open space, foulant des carrés de moquette interchangeables. « 

Cool Killer, c’est American psycho, Raskolnikov et Le Démon d’Hubert Selby Jr : notre société capitaliste passée au napalm du cynisme et de la provocation.

Alexandre Rose fait partie du système. Ingénieur brillant, il a avalé toutes les couleuvres qu’on lui présentait. Jusqu’à l’overdose. Jusqu’au jour où il décide de renverser le jeu et de détruire la société par ce qu’elle a de pire : la violence. Dans un monde rongé par les réseaux sociaux et l’info en continu, sa créature, le Cool Killer, a toutes les  » qualités  » pour y parvenir.

Note sur l’auteur

Auteur et journaliste. Il a été rédacteur en chef à la télévision pour différentes chaînes de sport et d’information. En novembre 2016, il publie avec Samir Bouadi Bien choisir sa religion avant le fin du mondeaux éditions Pygmalion, un traité acide et drôle sur le retour en force de la religion en France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s