Dov Alfon- Unité 8200

Mon avis

Si vous êtes fan de romans d’espionnage ou de la série bien connue 24h chrono avec Kiefer Sutherland, c’est pour vous!
Vous serez, au même titre que la série plongé durant une journée et une nuit (28H exactement) , dans une d’histoire qui ne laisse aucun répit et qui mélange services secrets israéliens, mafia chinoise et police française.
 Entre un enlèvement à l’aéroport de Roissy et un centre ultra-secret israélien, c’est une plongée remarquable dans un monde d’ombres et de magouilles! Le tout décrit par un connaisseur, l’auteur étant un ancien officier de la dite unité devenu grand reporter et désormais correspondant à Paris pour l’un des plus grands quotidiens d’Israël ….

Luttes de pouvoir, arrangements financiers et politiques, guerre entre services, technologie de pointe et tueurs impitoyables sont habilement utilisés pour relancer à tout moment l’intérêt du lecteur.
Cependant….. Même après les cinquante premières pages fort décousues, j’ai perdu quelques fois mon latin, certes sans jamais vraiment perdre pieds, mais la construction du récit sautant d’une scène à l’autre avec des allers-retours très rapides, des sous-entendus, a rendu ma lecture par moment difficile.
Alors oui une intrigue efficace, riche en suspense et en rebondissements, assez complexe et subtile mais j’ai été à bien des égards perdue dans toutes les manipulations politiques!
Alors un récit crédible? Ai je vraiment aimé ? Difficile de me prononcer…..

Quatrième de couverture

À son arrivée à Roissy, un jeune responsable marketing israélien est enlevé par une hôtesse blonde, sans motif apparent. Présent à l’aéroport « par hasard », le colonel Zeev Abadi, officier de l’unité 8200 des services de renseignement israéliens, propose aussitôt son aide à la police française. Dès lors, l’enquête va se dérouler sur deux plans : à Tel Aviv, où la jeune lieutenante Oriana Talmor tente d’aider son supérieur à l’insu de sa hiérarchie, et à Paris, où Abadi et le commissaire Léger de la PJ vont enquêter conjointement, non sans quelques frictions. Quand le corps de l’infortuné voyageur est retrouvé dans une usine de retraitement de déchets, qu’un drone élimine ses kidnappeurs en plein Paris et qu’un jeune militaire israélien disparaît de sa chambre d’hôtel, l’affaire prend une tournure propre à inquiéter le ministre français de l’Intérieur et le Premier ministre israélien… La traque durera 24 heures, fera 12 victimes et les propulsera au cœur d’un complot plus terrifiant et ingénieux qu’ils ne l’auraient imaginé.

Note sur l’auteur

Né en 1961, Dov Alfon a grandi entre la France et Israël. Ancien officier des services de renseignement israéliens, il a été grand reporter, responsable des enquêtes puis rédacteur en chef de Haaretz. Unité 8200, son premier roman, est resté en tête des ventes en Israël en 2016 et 2017. Les droits de traduction ont été vendus dans 12 pays, et les droits télévisuels ont été achetés par Keshet, les producteurs de Hatufim (la série israélienne qui a inspiré Homeland). Dov Alfon vit aujourd’hui à Paris où il est le correspondant d’Haaretz.

Une réflexion sur “Dov Alfon- Unité 8200

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s