Søren Sveistrup- Octobre

Mon avis

Un avis assez positif sur ce premier roman de Søren Sveistrup.
J’avais adoré les deux saisons de la série danoise Forbrydelsen et j’ai replongé agréablement dans ce même type d’ambiance nordique qui allie parfaitement intrigue policière et monde politique. Tout à fait dans la même veine que la série! (Que je vous recommande chaudement. Préférez d’ailleurs la série originale à la version americaine The Killing bien moins savoureuse..)
Beaucoup de plaisir livresque donc mais quelques petits bémols.

Début octobre, Copenhague, découverte du cadavre d’une femme amputée d’une main… à coté une petite figurine, fabriquée à l’aide de marrons et d’allumettes, et porteuse de mystérieuses empreintes; celles de la fille de la ministre des Affaires sociales danoise enlevée et présumée morte un an plus tôt…
Plongée dans une intrigue complexe qui se poursuit tout le long du mois…ambiance automnale garantie; feuilles virevoltantes et marrons ……

Roman page-turner efficace! Rien à redire, il vous prend aux tripes dès les premières pages. Aucun temps mort, suspense haletant dans cet univers scandinave très bien rendu. De rebondissement en rebondissement vous êtes vite accro aux six cent trente pages ….Un régal pour les amateurs du genre. J’y ai trouvé mon compte de lectrice ainsi que tous les plaisirs de la série.
Personnages bien campés et attachants.
Cependant….
Sur la dernière partie, même si j’ai apprécié le dénouement assez alambiqué mais cohérent, un zeste de rocambolesque, impossible à dévoiler ici, a quelque peu entaché ma lecture. Je n’ai pas eu en non plus des réponses à toutes mes questions .. Des parts d’ombre restent inexpliquées ou laissent à interprétation ..
Enfin si l’écriture est fluide dans son ensemble, il est bien dommage de ne pas avoir des traductions de bien meilleure qualité!
Vocabulaire pas toujours approprié et des constructions de phrases qui m’ont parfois fait crisser des dents…

Un premier roman qui n’est pas un coup de foudre mais qui est très prometteur.
Au plaisir de lire un deuxième opus!

Quatrième de couverture

Le premier thriller du créateur de la série culte The Killing. Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. A côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte. Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Edition Albin Michel Roman 633pages

Note sur l’auteur
Søren Sveistrup est un scénariste danois né en 1968. Il est principalement connu pour être le créateur des séries télévisées danoises Nikolaj og Julie et surtout des trois volets de Forbrydelsen/The Killing

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s