Olivier Auroy- L’amour propre

« Au salon de massage de Monsieur Victor …. »
« Aussi loin que Waan se souvienne, les hommes étaient toujours entrés en elle par effraction… »

Deux phrases et le ton est donné .. ce livre me semblait audacieux. En toute honnêteté j’ai appréhendé .. j’ai craint .. Et puis j’ai découvert derrière une plume magnifique un livre bouleversant, écrit avec beaucoup de pudeur et de justesse, d’une sensibilité incroyable!
Superbe!

Waan, jeune thaïlandaise orpheline sauvée d’une situation tragique, travaille dans le salon de massage parisien de M. Victor. Les jours, sans être heureux ni malheureux, se passent et se ressemblent.. massages, amitiés entre femmes chacune au passé douloureux et pour Waan ce dernier n’est pas loin .. difficile, humiliant mais surtout un passé dont les crimes sont restés impunis .. Une vérité se profile, ressurgit, lourde de conséquences.

Olivier Auroy nous livre ici un roman poignant où se mélange les genres. Classé comme thriller-noir c’est bien plus!
Destin de femme, amitié, amour et intrigue.
Il nous raconte surtout ces conditions terribles des jeunes thaïlandaises au service du plaisir masculin et ce dès le plus jeune âge. Des vies de jeunes filles brisées, détruites, une réalité encore, et plus que jamais, bien actuelle.. Le vécu à l’identique de Waan, arrachée précocement à sa vie d’enfant paisible et remplie d’amour, va servir une intrigue qui se greffe progressivement..
Même si celle-ci, sur le dernier tiers, prend toute sa consistance, ce roman reste avant tout un hymne aux femmes ! Mais aussi et surtout un hymne à l’espoir d’une vie meilleure, d’un amour possible malgré des plaies douloureuses, des souffrances indélébiles inscrites dans leurs chairs mais aussi dans leur cœur…

Plume magistrale. Avec des mots justes, audacieux, sans mièvrerie, sans vulgarité Olivier Auroy arrive parfaitement à cerner toute la psychologie féminine.. J’ai été touchée et conquise! 
A lire sans modération mesdames! (.. et vous aussi messieurs).
Deux cent soixante pages qui se dévorent qui vous serrent le cœur. Impossible d’être insensible!
Un grand merci à Olivier Auroy pour l’envoi et la dédicace. Au plaisir d’un nouvel opus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s