Ghislain Gilberti- Les anges de Babylone

Percutant, addictif, sans concession et d’une précision chirurgicale..« ecce lex » telle est la loi quand vous plongez dans le monde de Gilberti..
Des qualificatifs qui lui collent à la peau mais surtout à sa plume! Celle-ci nous révèle de livre en livre tout son génie..c’est un sans faute! Un auteur qui à mes yeux est un des plus talentueux de sa génération!
Complètement immersif vous lisez mais aussi vous vivez avec vos tripes ses écrits et soyez prévenu, la chute post Gilberti est toujours brutale..
Au risque de me répéter au fil de mes chroniques, lire du Gilberti c’est rentrer dans un monde noir violent, sans édulcorant mais tellement vrai.
Lire du Gilberti c’est aussi une connaissance des procédures judiciaires, des techniques d’investigation, des armes, du monde des stupéfiants qui est saisissante de réalisme ..Lire du Gilberti c’est la poésie des mots aussi violents qu’ils soient. Une plume maîtrisée, intelligente et tellement talentueuse!

Ce deuxième volet de la Trilogie des Ombres ne déroge pas.
Il est tout aussi, et même peut-être bien plus, apocalyptique que le premier opus Sa majesté des Ombres …Retour de notre commissaire Sanchez spécialiste en synergologie certes terriblement meurtrie suite aux pertes humaines (lire Sa majesté des Ombres) mais plus que jamais déterminée à l’extermination du cartel de drogue Borderline toujours insaisissable…
Mais cette fois elle devra composer avec la Loi du Talion… Elle plonge dans une frange avec les pires psychopathes et va ramper dans les ténèbres de l’horreur au risque d’y perdre toute sa part d’humanité… car derrière Borderline à la structure parfaite se cache un dessein plus complexe qu’un simple cartel de drogue…les anges de Babylone

Amateur du genre et lecteur averti je ne peux que vous le conseiller. Tel un tireur aguerri Ghislain Gilberti arme, vise et vous touche en plein cœur ! Impossible d’être indifférent. 
Seul conseil lire ces deux premiers opus dans l’ordre de parution, le plaisir n’en sera que meilleur..

Et petit mot à Kurt Gilberti à qui ce livre est dédié; tu as un papa formidable, d’une rare intelligence et qui a de l’or dans sa plume!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s