Ingrid Desjours- La prunelle de ses yeux

Assez déçue de ce livre de Ingrid Desjours . D’une part l’intrigue ne m’a pas emballée . Je l’ai trouvée un peu légère et rocambolesque . D’autre part je n’ai pas accroché avec les protagonistes que j’ai trouvé trop lisses trop beaux , trop séduisants et par moment ennuyeux … Des explications trop hollywoodiennes, à la limite du possible. J’ai quelques arguments dont il est difficile de parler sans hélas dévoiler les faits. Vraiment bof bof .. J’en attendais bien plus pour un Desjours . N’ai pas retrouvé la sensibilité déployée dans ses autres romans et tout le travail psychologique qui l’accompagne.. L’auteure fait souvent référence à l’expérience de Stanley Milgram. Je n’ai pas ressenti que le sujet, pourtant très intéressant, était exploité à sa juste valeur . Elle l’effleure autour d’une relation entre deux personnages mais plutôt une relation de l’ordre de la soumission par la violence . Un élément positif; la référence à la cécité de conversion que je ne connaissais pas . Intéressant mais insuffisant pour me convaincre … Conclusion ce sera donc lu et vite oublié… 💋 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s